p1

Pour télécharger la version pdf du guide ici

Et ci-dessous pour accéder au Guide sur Google My Maps:

carte p2 png

TOUT VA BIEN ?
VOUS NE MANQUEZ DE RIEN ?

Aaaah ! Enfin arrivé à destination !

Bienvenue dans votre nouveau chez vous !

Pas désagréable de se poser un peu, n’est-ce pas ?

Hélas, c’est souvent à cet instant précis que l’on se rend compte de ce que l’on a oublié/perdu/cassé dans le voyage…C’est aussi dans ces moments-là que l’on réalise que le frigo est vide…

Appartement Opéra Royal Liège (9)

.

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT VOS PREMIERS ACHATS :

DU LUNDI AU SAMEDI :

Entre 9h30 et 18h30 (ZE bon moment): c’est le moment idéal pour acheter votre déodorant ou vos chaussettes de secours, tout est ouvert ! Vous êtes en détresse un peu trop tôt ou un peu trop tard ? Tentez votre chance : la plupart des SUPERMARCHÉS ouvrent à 8h et ferment à 20h.

Après 20h (ZE plan B): Il va falloir songer à l’option pizza (celles de la BAMBOLA sont très bonnes) parce qu’il est difficile de trouver une table dans un bon restaurant à Liège sans avoir réservé deux jours à l’avance. Sinon, les sushis de chez SUSHI TIME sont exquis et le couscous de chez RABAH, à emporter dans vos propres casseroles, vous réchauffera le cœur.

Pour vous dépanner la nuit ou le dimanche : vos petits achats et vos petites crasses du style tabac-alcool-chips”, sont encore possibles car Liège est connue pour ses nombreux NIGHT SHOP, appelés familièrement « Paki » (parce que nombre de ces commerçants proviennent du Pakistan, mais pas tous. Attention donc, cette généralité pourrait être mal prise par le Paki qui ne vient pas du Paki).

LE DIMANCHE :

Dans le centre, le CARREFOUR EXPRESS, les BOULANGERIES et les NIGHT SHOP sont ouverts, mais n’hésitez pas à aller acheter vos fruits, légumes, olives, saucissons, poulets rôtis, fleurs, pyjamas, etc. sur LA BATTE, situé le long de la rive gauche de la Meuse, il s’agit d’un des marchés extérieurs les plus importants d’Europe !

AMATEURS DE GRASSES MATINÉES, SOYEZ VIGILANTS :  après 14h30 ce n’est plus la peine de vous déplacer, les marchands de la Batte lèvent le camp à ce moment-là.

Vous pourrez vous consoler en allant VISITER UN MUSÉE, gratuit si votre dimanche est le premier du mois… Ensuite, vous pourrez de nouveau songer à l’option pizza…

 

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT
DE SORTIR DE L’APPARTEMENT,
DE FOULER LE SOL LIEGEOIS ET
DE PARLER AVEC L’HABITANT.

 

VEILLEZ À BIEN VOUS ÉQUIPER POUR NE PAS SORTIR AVEC UN « TOURISTE » AFFICHÉ SUR VOTRE FRONT…

Equipez-vous d’un parapluie. Même si le temps vous paraît clément, il ne faut pas être trop confiant : on n’est jamais complètement à l’abri d’une petite pluie (ou d’une grosse drache, pour parler local) ;

En cas de rayons de soleil, si ce sont les premiers du printemps, n’hésitez pas à vous dénuder un peu et à aller observer l’habitant aux terrasses alors surpeuplées de la place du marché ou des Carmes. En effet, le liégeois croit en la luminothérapie ; il est même prêt à prendre congé dès la première timide apparition du soleil pour troquer son pull contre des manches courtes et s’asseoir face à l’unique rayon du jour…

 

PRÉPAREZ-VOUS À VOS PREMIERS CONTACTS AVEC LE/LA LIÉGEOIS(E)

– Vous avez l’intention de sortir en souriant ? Préparez-vous aux familiarités des liégeois, du bonjour aux anecdotes familiales, plus vous vous montrerez avenant plus on vous en racontera !

– Si vous voulez poursuivre la conversation avec cet(te) inconnu(e ) mais que vous ne savez pas quoi dire, n’hésitez pas à commenter la météo, principal sujet de conversation à Liège (selon Guillaume, le libraire du bas de la rue Saint-Gilles) ;

 

APPRENEZ À PARLER ET COMPRENDRE LE LIÉGEOIS.

S’ils parlent français, ce français garde encore les traces du Wallon (langue encore parlée par certains vieux de la ville) et d’une influence italienne (due au passé industriel liégeois et à l’immigration italienne pour le secteur minier).

Voici un mot qui, à lui seul, représente tout un lexique liégeois :

OUFTI : [ufti] (parfois décliné en fti, wafti, oufff.., ..ti, ouftidjuti) deux syllabes pour une expression purement liégeoise à placer à tout moment pour marquer toutes sortes de sentiments : exclamation, étonnement, surprise, soulagement, tristesse, colère, joie, etc. Certains liégeois l’utilisent presqu’inconsciemment, comme simple ponctuation orale. D’autres mots, moins utiles que le « Oufti » local, (Trémie, RAVeL, Chique, Dagobert, Drache, Bièsse, Ewaré, Mamé, Guindaille, etc.) sont expliqués sur le site de Ze Agency.

 

L’ART DE DIRE BONJOUR À LIÈGE :

– En famille, entre amis, mais aussi entre simples connaissances, on se fait LA bise : un seul bisou suffit !

– On préférera la poignée de mains entre contacts professionnels ou entre hommes, s’ils se tendent la main avant la joue.

Ce choix, laissé à l’appréciation de chacun, n’est pas toujours simple… Les plus hésitants se tendront la main en se faisant la bise en sachant qu’à la deuxième rencontre ils se feront la bise.

 

N’HÉSITEZ PAS À VOUS BALADER À PIED DANS LE CENTRE DE LIÈGE :

Si vous avez le temps et les chaussures, rien n’est jamais bien loin, ni bien pentu.

Profitez-donc de vos déplacements pour vous promener, en regardant par terre les coquillages de Saint-Jacques de Compostelle, les pipes dorées du parcours Simenon (écrivain liégeois que l’on retrouve sur un banc, entre l’Hôtel de Ville et la Maison du Péket), les pavés à l’ancienne, anti-talons aiguilles, et autres curiosités. N’hésitez pas, sur le chemin du retour, à regarder en l’air, les détails des façades liégeoises, modernes ou médiévales selon la rue ou le quartier.

D’autres moyens de transport et d’autres façons de visiter la ville sont proposés et expliqués sur le site de Ze Agency.

 

CE QU’IL FAUT FAIRE POUR PASSER UNE JOURNÉE A LIÈGE COMME UN LIÉGEOIS

PRENDRE UN BON PETIT-DÉJEUNER :

Par tous les temps et pour toutes les bourses, les Liégeois aiment prendre leur café ou leur petit déjeuner entre amis, entre collègues ou seul en discutant avec le patron, en lisant un magazine local ou le journal, mis à disposition dans de nombreux cafés.

C’est le cas au Cappuccino , rue des Croisiers, 40, 4000 Liège, que l’on recommande :

– Pour le charme de cet endroit, laissé tel qu’il a été créé en 1971 : petites tables rondes, tabourets en bois, lumière tamisée, vieux tapis, poutres apparentes, où l’on s’imprègne des débats, intérieurs ou non, d’intellectuels et d’artistes connus ou moins connus, venus seuls, à deux ou à trois ;

– Les formules petits déjeuners, sucrés ou salés, à petit prix et de grande qualité, accompagnés de fruits frais et de petits biscuits, mais surtout pour l’impressionnante, l’énorme, la magnifique montagne de crème fraîche qui surplombe les Cappuccinos et pour la variété des cafés et des thés en vrac (vous aimez leur thé ? Vous pourrez vous en procurer Chez Fragrances, au bout de la rue Neuvice, rue piétonnière qui part de la place du Marché).

Vous n’êtes pas près du Cappuccino ? Rendez-vous quai de la Goffe !

  • Si vous aimez le vrai bon café et les petits-déjeuners à la fois sains et gourmands ? Allez donc passer du bon temps au n°34 du quai de la Goffe, chez Grand Maison !
  • Si vous êtes plutôt English ou Canadian Breakfast, votre bonheur se trouve juste en face, rue de la Goffe, chez K-Fée.

Bref, on vous fait confiance pour bien commencer votre journée à Liège.

FLÂNER DANS LES PIÉTONNIERS :

Plusieurs rues sont historiquement ou depuis peu des street-to-be pour les amateurs de spécialités locales, lieux culturels ou boutiques atypiques. On vous en cite quelques-unes à prendre en fonction de votre itinéraire :

RUE SAINT-PAUL : est depuis longtemps le théâtre de vieilles habitudes. On y trouve des denrées parfaites pour un dimanche chez Mamy et des parapluies de qualité.

  • Pour l’apéro : 

Perpendiculairement à cette rue, rue Sœurs de Hasque au n°9, se trouve LE POT-AU-LAIT, un café avec terrasse qui, si on n’a pas froid aux yeux et si on ferme les yeux sur l’état des toilettes, vaut le détour pour :

– L’originalité du lieu, ses mille et un décors modernes, décalés, changeants, sortis tout droit de l’imagination des artistes liégeois les plus marginaux ;

– Son vaste choix de bières, servies au fût, comme ses bières fruitées (essayez la Pécheresse);

– Observer avec un air attendri les dernières modes des jeunes étudiants branchés de Liège et d’ailleurs.

  • Pour visiter : 

La rue Saint-Paul débouche sur la Place Cathédrale et la CATHÉDRALE DE LIÈGE.

LE TRÉSOR DE LA CATHÉDRALE fait l’objet de visites appréciées particulièrement par mon grand-père mais là je sors de mon rôle de Ze Guide, je reprends donc l’explication en parlant au nom de l’agence. Nous ce qu’on aime à cette cathédrale, en dehors de son histoire et de son architecture, c’est son organiste. Parce qu’en plus de reprendre des chants du folklore wallon, il reprend Edith Piaf, Jacques Brel, Muse, U2, Radiohead, etc. le mercredi midi. Des «Blind tests» de la Cathédrale ont d’ailleurs déjà été organisés.

De la place Cathédrale, continuez tout droit, jusqu’au bout de la rue Vinâve d’Ile, piétonne et commerçante également.

LA RUE DE LA CASQUETTE : est piétonnière depuis peu. Déjà connue depuis longtemps pour ses friperies vintages comme la Pharmacie et son restaurant italien l’Enoteca (allez-y les yeux fermés, nous n’avons jamais, jamais, été déçus), on y va maintenant pour voir un spectacle à La Halte, manger un yaourt frais sucré ou salé chez Frozen ou…

  • Pour l’apéro : 

En soirée, pour déguster le meilleur des vins au verre sous une lumière tamisée qui rend tout le monde beau même en hiver, on vous recommande Le Verre Bouteille.

  • Pour visiter : 

Entre la rue de la Casquette et la rue Vinâve d’Ile, vous remarquerez assez facilement un énorme bâtiment blanc : L’OPÉRA, dont la rénovation fait débat chez Ze Agency comme dans la ville. On aime ou on n’aime pas. Moi je n’aime pas trop le dessus du bâtiment, je trouve qu’il a l’air entouré d’échafaudages comme s’il était tout le temps en travaux alors qu’il s’agit d’art et d’esthétique. Je le dis parce que, vous l’aurez compris, Ze Guide n’est pas objectif et profite largement de sa liberté d’expression.

  • Pour dîner : 

Mangez liégeois. Ce n’est pas un ordre, hein, on vous dit ça parce que vous avez du pain sur la planche en ce qui concerne les spécialités liégeoises à tester. Si vous êtes près de l’Opéra, tournez le dos à la statue d’André Gretry (son cœur est scellé dans le piédestal, parce que Liège est sa ville de naissance et de cœur) : on vous propose de dîner juste en face, au POINT DE VUE , Place Verte, 10, 4000 Liège. Il s’agit du temple des spécialités liégeoises, vous y trouverez tous les plats que vous devez avoir testé avant de rentrer dans vos contrées lointaines : les boulets à la Liégeoise, le fromage de Herve et le sirop de Liège, la salade (ou potée) liégeoise, etc.

LA RUE SOUVERAIN-PONT : est devenue une street-to-shop grâce à de nouveaux incontournables : une mercerie intuitive, un restaurant insolite, une joaillère aux doigts en or, un magasin vintage, une ferme en ville, et puis surtout WATTITUDE FOOD + FASHION + DESIGN et sa petite sœur WATTITUDE KIDS où vous trouverez votre bonheur quelque soit le cadeau de créateur local que vous aimeriez offrir ou vous offrir (dites bonjour à Madame Manu de notre part, nous y allons très – trop ? – régulièrement ;-)).

  • Pour visiter : 

Par cette rue, vous longez la place Saint-Étienne, à la fois paisible et animée, ainsi que les Galeries Saint-Lambert qui débouchent, comme Souverain-Pont, sur la fameuse PLACE SAINT LAMBERT, «lieu de naissance» de la ville, et le magnifique PALAIS DES PRINCES-EVEQUES DE LIEGE. Les piliers métalliques symbolisent les piliers de l’ancienne Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège, détruite au lendemain de la Révolution liégeoise de 1789, faisant écho à la Révolution Française.

  • Pour une photo kitsch :  

Aux abords de la place Saint-Lambert, un petit avion piloté par les statues de deux personnages du folklore liégeois : Tchantchès et Nanesse (un couple de mineurs alcooliques, stars des histoires liégeoises pour enfants, théâtres de marionnettes et marches de géants) pourront satisfaire vos envies photographiques.

NEUVICE : est aussi une rue piétonnière (re)devenue street-to-shop grâce à l’arrivée de créateurs un peu fous et innovants, de talentueux artisans et de bons producteurs locaux qui lui donnent un nouveau souffle, décoiffant. La plume qui écrit ce guide est amoureuse de cette rue, elle s’est même mariée au milieu, à deux pas de l’Hôtel de Ville.

Vous y trouverez – entre autres – du mobilier original en matériaux de récupération, une glace aux asperges ou au beurre de cacahuète (même si moi, je prends presque toujours fraise – stracciatella), une moustache en chocolat, une œuvre d’art personnalisée pour quelques euros, de quoi prendre l’apéro, un magnifique sac en cuir (j’en ai deux, je vieillis avec eux) et puis de quoi vous faire un bon thé (essayez le Cupidon !) et un bon café lorsque vous vous remettrez de vos émotions liégeoises dans votre canapé.

  • Pour l’apéro : 

La rue débouche sur la PLACE DU MARCHÉ: l’endroit où se mêlent touristes et liégeois à l’heure de l’apéro. Qui se prend à toutes heures. Vous la reconnaîtrez facilement avec ses terrasses, son Hôtel de Ville en face, ses bureaux de Poste et son PERRON (fontaine surmontée d’une grande colonne, vous ne pouvez pas la rater), symbole des libertés liégeoises.

Si vous n’avez pas trouvé de place en terrasse ou de café à votre goût, allez donc jeter un œil derrière l’Hôtel de Ville (appelé aussi « la Violette » pour sa couleur d’origine). Vous serez dans le coin des spécialités bibitives locales : le péket (alcool de grain distillé dans la région mosane et aromatisé de baies de genévrier) à la MAISON DU PÉKET et les trappistes, gueuzes et autres bières belges au BEER LOVERS Shop & Café.

Plus pittoresque, plus loin de la foule, l’endroit idéal se trouve aux pieds des escaliers de Bueren et des Coteaux. Allez donc déguster une bière liégeoise à la BRASSERIE CURTIUS, joliment située dans les anciens couvents des Ursulines.

  • Pour dîner : 

Tout dépend de ce que vous voulez.

Pour un petit resto : rendez-vous à l’autre bout de Neuvice, à LA FRITE, pour un délicieux burger classique bacon double comté et des frites parmail (parmesan-ail) ou tartare.

Pour un moyen resto : rendez-vous Place du Marché. On vous conseille le deuxième café sur votre gauche, au VIN SUR VIN pour, sans vouloir nous montrer trop insistant, tester les boulets à la liégeoise (on vous explique l’importance de ces boulets sur notre site).

Pour le grand soir : rendez-vous non loin de là, rue Hors-Château, et prenez l’impasse de l’Ange pour vivre l’expérience insolite et roO°omantique du restaurant LE THÈME, dont le thème, la décoration et le menu changent chaque année.

  • Pour le goûter ou le dessert : 

Prenez la rue des mineurs, située à droite de la Place du Marché : celle qui monte un peu et qui vous fait passer devant l’étalage d’une GAUFRETTE SAPERLIPOPETTE.  Ouvrez les yeux, salivez, bavez. De toute façon, les autres passants font pareil : aucune gêne ici, vous êtes tous comme de grands enfants devant les pyramides de chouquettes, de bouquettes et de gaufres de Liège de la boutique (encore trois spécialités liégeoises à goûter si on veut bien connaître la ville et ses habitants). N’hésitez pas à dire bonjour de notre part au couple qui tient cette boutique et à leur écrire un petit mot sur leur étagère faisant office de livre d’or.

  • Pour visiter : 

Au carrefour de cette petite rue des mineurs :

À gauche se trouve le vieux quartier animé de PIERREUSE, construit sur les anciens remparts de la ville, c’est aussi par là que vous pouvez allez vous balader dans les coteaux vers la Citadelle : suivez les flèches et n’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues en escaliers. Ça monte mais c’est beau !

Tout droit se trouve le MUSÉE DE LA VIE WALLONNE, agréable tant pour la visite que pour le décor de cet ancien cloître où l’on peut également boire un verre et profiter du soleil s’il y en a,

À droite vous prendrez la rue Hors-Château par laquelle vous accéderez à trois curiosités à ne pas manquer : les ESCALIERS DE BUEREN, classés par The Huffington Post parmi les escaliers les plus extrêmes du monde, dont vous pourrez compter les marches pour atteindre LA CITADELLE et son point de vue exceptionnel sur la ville, LES mignonnes IMPASSES de la rue, ainsi que la COLLÉGIALE SAINT-BARTHÉLEMY et ses célèbres fonds baptismaux du 12ème siècle.

Retournez en Neuvice pour rejoindre le pont des arches et…

ENTREZ EN RÉPUBLIQUE LIBRE D’OUTREMEUSE.

Ce quartier multiculturel n’est pas un piétonnier sauf pendant les festivités folkloriques du 15 août (enfin, du 12 au 16 août pour être précis : cortèges, concerts, fausses processions, péket et bières à tous les coins de rues, etc.). Nous restons donc logiques et cohérents avec notre fil rouge piéton.

Une fois arrivé en Outremeuse, continuez tout droit jusqu’à l’ÉGLISE SAINT-PHOLIEN.

Cette église, comme la libraire du commissaire Maigret en face, rappellent deux livres écrits par Georges Simenon, l’écrivain liégeois qui a sa statue devant la Maison du Péket où vous avez peut-être déjà été si vous avez suivi nos conseils à la lettre. Le roman qui parle de l’église Saint-Pholien s’appelle « le pendu de Saint-Pholien », parce qu’un type a été retrouvé pendu à la porte de l’église… ça c’est pour l’anecdote glauque sur Liège.

N’hésitez pas à venir ici le vendredi matin : la BROCANTE DE SAINT-PHOLIEN, sur le Boulevard de la Constitution, fait le bonheur des plus grands collectionneurs, chineurs ou simplement promeneurs. On vous recommande de faire le point sur vos trouvailles autour d’un verre ou d’une salade chez CÔTÉ COUR – CÔTÉ JARDIN. boulevard de la Constitution, 48, surtout s’il fait beau.

Maintenant, demandez aux gens la RUE PUITS-EN-SOCK. Pas qu’on ne veuille pas vous donner un itinéraire précis, mais c’est surtout pour vous forcer au contact avec le Liégeois et à vous promener un peu. Relisez nos précédents conseils pour faire connaissance avec l’habitant et tout ira bien : rassurez-vous, cette rue est très connue dans le quartier et à deux pas d’où vous êtes.

Une fois rue Puits-en Sock, trouvez l’entrée de la RUE ROTURE, l’une des rues les plus pittoresques de Liège. On y entre par la Cage Aux Lions, nom donné aux grilles installées depuis l’accident mortel d’un petit garçon qui avait déboulé Puits-en Sock en venant de Roture au moment du passage d’un tram au début du 20ème siècle.

Traversez Roture en admirant ses potales (niches contenant une statuette protectrice), son ancienne piste de danse (inspectez les pavés et les écriteaux pour la trouver), ses nombreux restaurants aux cours intérieures cachées ou petits jardins insoupçonnés et continuez jusqu’à ce que, avant la PISCINE D’OUTREMEUSE, vous voyiez un rond-point par lequel vous prendrez la rue de Pitteurs.

Continuez toujours tout droit jusqu’à ce que vous soyez de retour sur les quais :

BIENVENUE SUR LE RAVEL : un réseau de voies lentes idéal pour vos promenades et jogging. Vous longerez la Meuse et passerez devant :

l’Université et son AQUARIUM derrière lequel se trouve un restaurant insolite (d’anciens laboratoires de chimies transformés en restaurant) LE LABO 4 ;

– le lieu d’embarquement du SARCELLE IV pour une balade en bateau.

– au bout d’un bon quart d’heure de marche, la BOVERIE, son parc, ses petits animaux et sa délicieuse Madame ;

– la BELLE LIÉGEOISE, passerelle que vous pourrez emprunter pour rejoindre la gare des Guillemins.

POUR LE SOIR, TOUT DÉPEND DE VOS ENVIES ET DE VOTRE FORME :

LE CARRÉ : Quartier festif 365 jours par an, 24h/24h et ce, depuis des siècles. Si vous n’êtes pas étudiant vous risquez de vous sentir un peu vieux mais le Carré vaut tout de même le détour pour une première visite à Liège…

LES CINÉMAS DES GRIGNOUX, dont la programmation est axée sur la défense du cinéma d’auteur, proposent un large choix de films de tous genres et nationalités, en version originale sous-titrée et à prix doux.

Pour votre agenda liégeois (clubbing, concert, théâtre, danse, spectacles, événements, inaugurations, vernissages, expositions, salons, plans gratuits, etc.) :

Le site officiel : WWW.LIEGE.BE,

L’agenda liégeois : WWW.TODAYINLIEGE.BE,

Un blog liégeois :   WWW.FROMLIEGEWITHLOVE.BE.

 

 

VOUS VOICI DONC INITIÉ À L’ART DE VIVRE À LA MODE DE LIÈGE ET VOUS VOICI AU PARFUM POUR CE QUI SE FAIT ET CE QUI SE VOIT DANS VOTRE VILLE D’ADOPTION !

 

 

LES CONTACTS UTILES EN CAS DE PETITS OU GROS ENNUIS :

Les Liégeois vous renseigneront avec plaisir (même si la plupart confondent les noms de leurs ponts)!

Urgences : 112
Pompiers : 100
Police : 101

 

p24